“Faire plus de sport” est sans doute un grand classique en matière de bonnes résolutions pour l’An neuf. Et cela n’a pas échappé aux organisateurs du CES, qui, depuis quelques années, y assurent le lancement de nombreux traceurs de fitness et autres “health wearables” ou portables de la santé. Un petit tour d’horizon !

Fitbit Blaze

fitbit-blaze 

Fitbit est devenu l’un des plus grands noms du monde des traceurs d’activité. Pour Fitbit, le CES était l’occasion de présenter son Blaze. L’appareil ressemble à une montre intelligente, mais ne présente, sur ce plan, que des fonctions limitées. Vous ne voyez s’afficher que les appels entrants, les messages et votre agenda. Vous ne recevez pas de notifications d’autres apps.

Fitbit intègre un cardiofréquencemètre plus évolué et plus précis que jamais et capable d’évaluer précisément combien de calories vous avez brûlées. La résolution de l’écran est de 240 x 180 pixels. Malheureusement, aucun GPS n’y a été intégré.

Un petit supplément sympa : vous pouvez combiner le traceur avec un bracelet en caoutchouc ou opter pour un bracelet en cuir ou en métal.

Le Blaze débarque ce printemps aux USA ; il n’en existe pas encore de version européenne. Vous payez 229,95 euros pour le modèle équipé du bracelet en caoutchouc ; il faut compter davantage si vous voulez le bracelet cuir ou en métal.

Under Armour Healthbox

under-armour-healthbox 

Parmi les traceurs de fitness les plus évolués du CES, nous trouvons la Healthbox. Le projet, né d’une collaboration entre HTC et Under Armour, a débouché sur trois appareils : le bracelet, la ceinture cardiaque et la balance.

Le bracelet est conçu pour être porté en permanence, tant de jour que de nuit. Il assure le suivi de vos activités, et vous donne la possibilité de fixer des objectifs. Le bracelet est équipé d’un mode d’entraînement (workout) qui, lorsqu’il est activé, permet à l’écran de toujours rester actif. Établissez une connexion avec la ceinture cardiaque, un LED vous indique la zone de cardiofréquencemétrie.

Cette ceinture cardiaque fait naturellement office de cardiofréquencemètre et assure une comptabilisation précise des calories brûlées.

Under Armour étend sa gamme, en y intégrant une balance. Celle-ci peut, en plus de prendre votre poids et votre masse adipeuse en compte, également établir une connexion Wifi avec l’app UA Record.

La Healthbox sera disponible aux USA à partir du 22 janvier. Un lancement en Europe suivra cette année.

Misfit Ray

misfit-ray 

La Misfit Ray est plus qu’un traceur d’activités : il constitue également un brassard stylé. L’appareil enregistre votre cycle de sommeil et vos activités, et recourt à diverses couleurs de LED pour signaler des messages, des appels et des alarmes.

Ray est fait pour les personnes souhaitant porter un traceur d’activité, mais ne voulant faire aucune concession sur le plan du design. Le Ray peut également s’intégrer dans un “écosystème” ultérieurement. Son prix est de 100 dollars en précommande.

Mira Opal

mira-opal 

Peu de femmes portent de traceurs d’activité, mais Mira entend changer la donne. L’entreprise a dès lors délibérément choisi un sujet “féminin” pour son Opal.

L’Opal est, à vrai dire, un petit traceur oval que l’on peut insérer dans un petit bracelet ou, selon la terminologie employée par Mira, un Individual Setting. L’équipement est relativement basique : il compte vos pas, les dénivelées (combien d’escaliers vous empruntez), les distances parcourues et les calories brûlées.

L’équipement est de bon goût et décliné en cinq couleurs, comme un bijou si l’on veut, notamment en “hot chocolate”, “heart of gold” et “rose all day”. Les ceintures sont toutes en acier inox. L’ensemble incluant l’Opal et le bracelet coûte 169 dollars aux États-Unis. On ne sait pas encore s’il existera une version européenne.

Skulpt Chisel

skulpt-chisel 

Le Skulpt Chisel n’est pas vraiment ce que l’on pourrait appeler un traceur d’activités : il ne s’occupe pas de cardiofréquencemétrie, ni de podométrie… Il contrôle l’indice de masse grasse.

Le taux adipeux, qui n’a rien à voir avec l’Indice de Masse corporelle, est en effet de plus en plus considéré comme le baromètre de votre forme physique. Le problème est qu’il n’est pas toujours aussi simple que cela à mesurer. Les balances “intelligentes” le font, mais les valeurs peuvent encore assez bien varier en fonction de facteurs comme votre propension à vous hydrater. Les hôpitaux et les autres professionnels ont naturellement tout de quoi mesurer la chose correctement, mais ils facturent cher et ne vous donnent pas la possibilité de mesurer régulièrement votre taux adipeux.

Soit le créneau que veut prendre le Chisel, en vous permettant de calculer votre taux adipeux précisément et simplement. La seule chose que vous devez faire pour cela est de plaquer l’appareil contre un muscle donné, de sorte qu’un signal électrique mesure le muscle. Sur l’app s’affiche un chiffre pour la qualité du muscle et votre taux adipeux à cet endroit.

La qualité musculaire est un baromètre de la quantité de graisse intramusculaire présente dans le muscle. Plus cette valeur est basse, plus ce muscle peut développer de force. Cela vous permet de vérifier parfaitement quel muscle requiert un peu plus d’entraînement, ce qui permet de prévenir les blessures.

Skulpt estime que le Chisel est aussi précis qu’un test professionnel, grâce à un faible taux d’erreur, de l’ordre de 1 à 2 pour cent.

Les premiers appareils (pour les fondateurs sur Indiegogo) seront expédiés en mars. Aux États-Unis, le Chisel coûtera 99 dollars.

Huawei Honor Band Z1

huawei-honor-band-z1

Huawei a également présenté un nouveau traceur d’activité au CES, nous avons nommé l’Honor Band Z1. L’appareil est tropicalisé IP68 : il est donc à l’épreuve de la poussière et étanche jusqu’à 150 centimètres sous l’eau.

Le Z1 est équipé d’un écran tactile OLED de 1 pouce. Toutes sortes de messages provenant de votre smartphone s’y affichent, mais il n’est pas possible de répondre aux appels. Aucune annonce n’a été faite sur l’existence d’une version européenne du Band Z1.

Moikit Seed

moikit-seed 

Difficile de qualifier le Seed de traceur d’activité, mais il a clairement sa place dans cette liste. L’eau est très importante pour notre santé : elle améliore nos performances physiques, assure une récupération plus rapide, améliore notre concentration et nous aide à perdre du poids. Et elle est également importante pour les non-sportifs : boire beaucoup d’eau est salutaire pour les reins et l’hydratation de la peau.

Mais, hélas ! beaucoup de gens négligent de s’hydrater suffisamment. Le rôle de Moikit est de les y aider. La gourde Seed retient en fait la quantité d’eau que vous buvez durant la journée et vous incite à boire régulièrement. Une sonde dans le couvercle mesure en fait la quantité d’air que contient encore le récipient au moment de boire. Lorsque vous oubliez de boire pendant trop longtemps, le bouchon se met à vibrer et un rappel s’affiche à sur le mini-écran à LED.

Lorsque vous appuyez sur le bouchon, la température de l’eau s’affiche, et en le faisant tourner, vous obtenez un aperçu de votre hydratation pour la journée.

L’ensemble de ces informations est synchronisé par le biais du Bluetooth au moyen de l’app, ce qui vous permet, par ailleurs, d’encoder votre poids et les activités pour un véritable bilan personnel. La gourde fonctionne également avec les apps de parties tierces HealthKit et Jawbone, et est proposée en différents coloris et en différentes tailles.

La gourde n’est pas bon marché : son prix est de 54 dollars aux États-Unis.

Withings Go

withings-go 

Le Withings Go est un traceur d’activité utilisable 24 heures sur 24, devant être à peine rechargé dans l’intervalle. Cela est dû au fait que l’appareil est équipé d’un écran e-ink et qu’il consomme, dès lors, très peu d’énergie. Il s’ensuit que la batterie du Go tiendra pas moins de huit mois (!) sans devoir être rechargée.

Le Go sert de podomètre et fixe également votre programme de sommeil ; il se porte également au poignet ou s’accroche à un vêtement par clip. De plus, l’appareil est étanche. Vous lisez votre progression à l’écran ou via l’application Withings.

De plus, l’appareil coûtera à peine 70 euros.

Mio Slice

mio-slice

Le Slice de Mio conçoit un plan de fitness plus personnel, en prenant en compte votre âge, votre poids, votre sexe, et votre rythme cardiaque au repos comme maximal. En cela, il cible ce que l’on appelle la métrique PAI, une étude réalisée à grande échelle émanant de Norvège, couplant le niveau d’activité à la santé et à la longévité.

Le score PAI est calculé sur la base d’une intensité cardiaque mesurée sur une période de sept jours. Suivant l’étude, le maintien de votre PAI au-dessus de 100 est le gage d’une prolongation de sa durée de vie et d’une prévention des maladies.

Le Mio affiche votre score d’activité personnelle (PAI) directement à l’écran. En plus de ces chiffres, vous voyez également s’afficher des notifications de smartphone, et l’appareil intègre une triple alarme.

Une catégorie à part : le vêtement de traçabilité

lumo-run 

En dehors des traceurs d’activité “classiques”, cette année, le salon CES s’est également mué en salon du vêtement intelligent – un équipement capable d’assurer votre suivi intelligemment.

Par exemple, nous avons le Belty Good Vibes, un bandeau qui compte vos pas et vous incite à bouger.

Pour les femmes, nous avons de nouveau la brassière intelligente OMSignal OMbra , et pour les runners, nous avons le Lumo Run, voué à vous aider à améliorer votre technique de course !

Van Hamme herfst banner

Reageer