Philips 55POS9002 OLED televisie

Le modèle 55POS9002 est le téléviseur phare de Philips pour 2017 et le second téléviseur OLED de la marque, après le 55POS901F de l’année passée. Nous l’avons testé.

Il semble que cette année, la technologie OLED soit prête pour le grand public. Les prix ont baissé et la technique a été développée. Le principal avantage de l’OLED réside dans les valeurs de noir, puisque les pixels OLED sont auto-émissifs. L’OLED n’a donc plus besoin de rétroéclairage, comme c’est le cas pour un téléviseur LCD avec rétroéclairage LED. Puisque le noir est vraiment noir, le contraste est particulièrement élevé.

Le 55POS9002 a été élu en août par les membres de l’EISA comme étant le Meilleur Achat parmi les téléviseurs OLED en 2017-2018. Le téléviseur présente de nombreuses caractéristiques impressionnantes : outre l’OLED, il propose une résolution 4K Ultra HD avec HDR, le système smart tv Android TV et la technologie d’éclairage Ambilight unique de Philips.

Tout comme les autres téléviseurs OLED commercialisés, Philips utilise un panneau OLED de LG Display, le seul fabricant. Le POS9002 n’est provisoirement disponible qu’en 55 pouces, mais un modèle 65 pouces sera bientôt disponible. Le prix au moment de la rédaction de cet article s’élève à 2.999 EUR. Jusqu’à la fin du mois d’octobre, un cash-back de 300 EUR est offert.

Bon à savoir : Voici les nouveaux téléviseurs Philips pour 2017

Design et équipement

Le modèle 9002 se distingue par son beau design. En comparaison avec le modèle 55POS901F, la barre de son n’est plus présente. Il subsiste un téléviseur à l’aspect minimaliste, équipé de la technologie Ambilight unique de Philips. Grâce au système Ambilight, la lumière colorée qui s’adapte aux images affichées à l’écran est projetée depuis trois côtés du téléviseur sur le mur derrière celui-ci.

Le cadre autour de l’écran est pratiquement absent. Seul un bord noir de 8 mm reste visible en dehors de l’image et s’intègre dans un fin cadre métallique autour du téléviseur. Le logo Philips est présent dans la partie inférieure à l’avant de l’appareil et vous pouvez en éteindre l’éclairage.

La fixation du fin pied métallique est très aisée : allongez le téléviseur, fixez-y les quatre vis et le tour est joué ! Si vous décidez de le placer sur un meuble, vous ne verrez qu’un pied d’environ 65 à 70 cm de large et 23 cm de profondeur.

La finition de l’arrière du téléviseur est en plastique noir, tandis que la moitié supérieure du téléviseur est extrêmement fine (5 mm) et que la moitié inférieure est un peu plus épaisse (45 mm) pour qu’il y ait de la place pour tous les raccords et éléments électroniques.

Les raccords vont tous vers le côté ou le bas, ce qui est un atout. Nous pouvons citer parmi les ports présents quatre entrées HDMI qui supportent toutes l’ARC (Audio Return Channel), mais dont deux seulement sont compatibles avec le HDCP 2.2 et peuvent traiter les signaux Ultra HD/HDR. Petit bémol : on n’a pas pensé à la gestion des câbles. Ils ne peuvent pas être cachés, ni via le pied, ni à l’arrière du téléviseur.

Nous retrouvons à l’arrière un haut-parleur avec technologie triple ring, devant améliorer le mouvement sonore et les basses.

Philips livre depuis plusieurs années une télécommande « double face » avec ses téléviseurs premium. Le dessous de la télécommande présente un clavier qwerty, pour pouvoir par exemple saisir plus rapidement les noms d’utilisateur et les mots de passe. La télécommande compte de nombreux boutons et pèse assez lourd.

Elle fonctionne par infra-rouge et plus par radiofréquence. Les commandes sont exécutées plus rapidement, mais il faut veiller à assurer une bonne orientation. Les fans de Netflix apprécieront le bouton séparé sur la télécommande qui permet de lancer le service de streaming.

Il y a aussi deux ports USB (un avec USB 3.0) pour raccorder les drives externes. Pour le streaming et la smart tv, un raccordement au réseau et le WiFi ont été prévus.

Qualité d’image

Assez parlé des fonctions, du design et des raccords. Qu’en est-il de la qualité d’image de ce téléviseur OLED ? Le panneau OLED est évidemment LA caractéristique de ce téléviseur. Puisque chaque pixel OLED s’allume ou non par lui-même, les couleurs plus foncées peuvent par exemple parfaitement exister à côté de surfaces blanc neige, et ce même dans des images HDR sans que la clarté des parties plus claires ne soit influencée ou que les parties plus sombres semblent grises.

Le 55POS9002 est l’un des premiers téléviseurs de Philips à recourir à la nouvelle puce P5 de la marque en combinaison avec un processeur de traitement d’image. Cette puce de Philips nettoie l’image grâce à de nombreux paramètres et la prépare à une aussi bonne restitution que possible sur le téléviseur. Par le passé, le système de traitement d’image de Philips était toujours très apprécié. C’est à nouveau le cas avec le système P5, qui est 25% plus rapide que les processeurs précédents.

Quelques mots sur les paramètres des images que l’utilisateur peut régler. Le téléviseur est de série paramétré en mode standard. Les réglages « Film » et surtout les deux modes ISF (jour et nuit) sont les meilleurs réglages que vous pouvez utiliser sur ce téléviseur.

Valeurs de noir

Le 55POS9002 assure un bon traitement des scènes plus foncées. De nombreux détails dans l’ombre restent par exemple visibles sans générer de bruit, ni de traces grises. C’est un point positif pour un téléviseur OLED aussi abordable, et nous nous y attendions quelque peu en sachant que les valeurs de noir émettent zéro nits.

Couleurs

Les couleurs aux modes isf sont très bonnes, mais vous pouvez parfaitement en assurer le réglage si vous le souhaitez. Le 9002 présente un contrôle de balance des blancs à deux points et un vaste système de gestion des couleurs, que vous retrouvez parmi les paramètres Température de couleur et Réglage des couleurs. Le téléviseur restitue 70% de la norme Rec.2020.

Mouvement

Les mouvements semblent naturels, du moins si vous utilisez le réglage minimal dans les sous-menus Perfect Natural Motion et Perfect Clear Motion. Pour les films, nous conseillons personnellement de désactiver totalement le réglage. Si vous regardez par contre une émission sportive, comme un match de football, mieux vaut utiliser le réglage Sport.

Images standard

Si vous visionnez des chaînes en HD via la télévision numérique, nous pouvons affirmer que la qualité d’image est excellente. Le fait que le vidéoprocesseur P5 ait été développé surtout pour que le contenu dont la qualité d’image est inférieure soit bien restitué sur le téléviseur 4K est manifeste lorsque nous visionnons des images en résolution 720p. Avec de telles images, c’est mission accomplie pour le P5. Bien que les images ne soient pas aussi nettes qu’avec un véritable contenu 4K, elles semblent très naturelles.

Il en a été de même lorsque nous avons visionné quelques Blu-rays sur le 55POS9002, comme Mad Max Fury Road et Jurassic World. Le téléviseur fait passer ces CD à un niveau supérieur, même avec le lecteur Blu-ray moyen que nous avons utilisé. Les valeurs de noir profondes et les couleurs ressortent très bien de l’écran dans le paysage désertique de Mad Max ou dans les forêts du parc de dinosaures. Le processeur P5 assure une excellente transition vers la résolution 4K du panneau.

Images HDR

Mais soyons honnêtes : si on achète le 55POS9002, c’est aussi pour profiter de la dernière nouveauté au niveau de l’AV : l’Ultra HD avec High Dynamic Range, ou HDR.

Avec un contenu en 4K et le HDR, le matériel source est souvent de telle nature qu’il vaut mieux désactiver tous les paramètres destinés à améliorer la qualité d’image, ou c’est du moins ce que l’on conseille si vous voulez observer l’objectif original des fabricants. Nous désactivons donc pratiquement tout.

Bon à savoir : Quelques mots sur le High Dynamic Range

Le HDR permet des contrastes plus élevés et plus de couleurs. La clarté indiquée du panneau OLED que le téléviseur utilise est de 750 candelas par mètre carré, ce qui est de loin supérieur à l’exigence minimale pour pouvoir supporter l’Ultra HD Premium.

Si vous visionnez du contenu HDR via Netflix, le téléviseur sélectionne automatiquement le mode « HDR Personnel ». Comme nous l’avons déjà indiqué, mieux vaut opter pour « HDR Films » ou les deux modes isf (jour et nuit). En ce qui concerne le HDR, un réglage est caché plus profondément dans le menu : le HDR Perfect. Il vous permet de faire passer la clarté maximale à 750 nits.

Téléviseur OLED Philips 55POS9002N’oublions pas qu’avec une clarté maximale supérieure, les détails sur lesquels on met l’accent (les surfaces claires) sont moins visibles. Il est impossible d’obtenir un bon résultat avec les deux sans que du matériel au format HDR avec métadonnées dynamiques soit mis à disposition. Pensez au HDR10+, une initiative de Samsung, ou au Dolby Vision. Philips n’a actuellement encore pris aucune décision et ne soutient pour l’instant que les normes HDR10 et HLG.

Dans notre test, nous avons utilisé plusieurs sources : des films sur un Blu-ray Ultra HD comme Wonder Woman, Netflix en 4K, ou encore des fichiers vidéo indépendants en résolution 4K (codec h.265). La nouvelle série Mindhunter sur Netflix est un excellent test pour le HDR. Il excelle dans les scènes plus sombres : les intérieurs d’anciennes prisons ou un sous-sol du siège du FBI.

Le 55POS9002 restitue toutes les nuances et tous les détails des images 4K. Ici aussi, nous pouvons observer l’excellent travail du processeur P5. Malgré la clarté maximale limitée, le HDR offre un bon niveau. Nous devons concéder que dans certains points élevés, les pics ne dépassent pas les 750 nits, mais ce n’est pas bien grave tant que l’aspect général est bon. En combinaison avec la restitution des noirs, les images offrent un impact suffisant.

L’option HDR Upscaler est automatiquement activée. Vous devez donc la désactiver si vous voulez voir des images qui suivent aussi fidèlement que possible l’objectif des fabricants.

Gaming

Les gamers se réjouiront du fait que le retard à l’affichage qui était l’an dernier de 59 ms sur le modèle 55POS9002 passe à moins de 40 ms.

Reflets et angle de vue

Le glossy coating de l’écran veille à ce que les couleurs et le contraste soient excellents, mais il génère tout de même des reflets lorsque des surfaces aux lumières vives se reflètent dans l’écran (par exemple une fenêtre à la lumière du jour ou une lampe en soirée).

L’angle de vue est par contre un point fort. Tout comme pour d’autres téléviseurs OLED, vous pouvez regarder la télévision depuis pratiquement n’importe quel angle sans que les couleurs ou le contraste n’en pâtissent trop.

Smart TV : Android

Philips utilise depuis quelques années le système d’exploitation open source Android TV. De nombreuses applications sont donc disponibles, comme YouTube, Plex, Kodi, ou encore Netflix. Le paramétrage d’un téléviseur Android est toujours pratique si vous disposez déjà d’un compte Google.

L’inconvénient de l’Android TV est par contre qu’il est toujours considéré comme le petit frère d’Android pour smartphone. Soulignons cependant que Google veut faire en sorte que ça ne soit plus le cas cette année.

Téléviseur OLED Philips 55POS9002Lors de notre test, le POS9002 a fonctionné sur Android 6.0. La commande des fichiers en 4K HDR avec Chromecast n’était donc pas encore possible. Une mise à jour vers Android 7.0 est prévue d’ici la fin de l’année.

Citons comme point négatif que l’application Amazon est absente sur les téléviseurs Android de Philips. Sur les téléviseurs Samsung et via le Nvidia Shield, vous pouvez par exemple y accéder.

Ambilight

Soulignons que Philips continue de miser sur sa technologie Ambilight pour se distinguer sur le marché des téléviseurs.

Ces dernières années, Philips a ajouté de nombreuses fonctionnalités à Ambilight, comme les lampes Philips Hue, un mode jeu, ou encore l’intégration avec Spotify. À la fin de cette année, une application Ambilight séparée sera également proposée.

Pour de plus amples informations sur le fonctionnement d’Android et d’Ambilight sur ce téléviseur Philips, consultez notre rapport de test sur le 55PUS7502 : Rapport de test Philips 55PUS7502.

Son

Le retrait de la barre de son joue sur la qualité sonore en comparaison avec le modèle 901F. Il manque des basses, de la profondeur et du direct, de sorte que le son qui provient du téléviseur est correct, mais sans plus. Nous conseillerions donc l’ajout de haut-parleurs externes ou d’une barre de son.

Reageer